Ô vous, splendeur et vertu du Père, ô vous Jésus, la vie des cœurs, nous vous louons avec les Anges, toujours suspendus à vos lèvres.

Pour vous combattent en bataillons serrés des milliers de princes de la Cour céleste ; mais c'est Michel qui déploie en vainqueur l'étendard de la croix, symbole du salut.

C'est lui qui, écrasant la tête du cruel dragon, le précipite au fond des abîmes, et, du haut de la cité céleste, foudroie le chef des rebelles avec ses complices.

Pour nous contre le coryphée de l'orgueil marchons à la suite de ce prince, afin que l'Agneau, du haut de son trône, nous donne la couronne de gloire.

Gloire au Père, en même temps qu'au Fils et à vous, ô Saint-Esprit, maintenant comme autrefois et durant tous les siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Très glorieux Prince, Archange Saint Michel, souvenez vous de nous et priez le Fils de Dieu pour nous et pour la France en grève, ici, partout et toujours.

V. : En présence des Anges, je vous célébrerai dans mes chants, ô mon Dieu.

R. : Je vous adorerai dans votre saint temple et je confesserai votre nom.

PRIONS : Ô Dieu, qui distribuez avec un ordre admirable aux Anges et aux hommes leurs différents ministères ; faites, dans votre bonté, que ceux qui vous assistent et vous servent à chaque instant dans le ciel, défendent aussi notre vie sur la terre et défendent la France. Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.